Eglise Saint-Antoine de Carnetin

Sous l’ancien régime, la paroisse de Carnetin appartient au diocèse de Meaux. Son église est un édifice du XVIIe ou du XVIIIe siècle, très restauré entre 1875 et 1880, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Des remaniements récents en ont encore modifié l’aspect. Quelques boiseries sculptées et des bancs anciens sont les seuls vestiges d’un mobilier dispersé. La cloche de 1780, qui est la seule épargnée de la Révolution, est refondue en 1913.

Toile de Saint Antoine
Saint patron de l’église, est accompagné de son animal familier, le cochon, l’un de ses attributs traditionnels avec le chapelet et la clochette. Lors de la restauration de l’église au XIXe siècle, le maître-autel est pourvu d’un retable orné de cette peinture, oeuvre du chanoine Stéphane Jouy (1844-1903), aumônier du pensionnat Saint-Laurent de Lagny-sur-Marne. Le retable, de style renaissance, est aujourd’hui disparu.

Statue de Saint Vincent
Les vignerons, autrefois nombreux à Carnetin, fêtent en janvier leur saint patron, le diacre Vincent, martyr à Saragosse au IVe siècle. Cette statue en terre cuite, où le saint tient la grappe de raisin traditionnelle, procède d’une fabrication commerciale.