Eglise Saint-Médard-et-Sainte-Anne de Dampmart

L’église originelle de Dampmart date probablement de la première moitié du XIVe siècle. Ornée de riches sculptures, et restaurée à plusieurs reprises en particulier au 16ème siècle et surtout au 19ème siècle, elle est jugée irréparable et dangereuse en 1963. Elle fait alors l’objet d’une fermeture par arrêté. La petite histoire veut que, devant l’opposition du curé de la ville, le maire de la ville dut faire fermer l’église entre deux enterrements, et que le curé fit sonner le glas 28 minutes en signe de protestation.

L’église actuelle est donc constituée d’une nef unique dont la toiture est particulièrement imposante. Ce style très moderne tranche avec le clocher d’époque et restauré en 1750, qui lui a survécu aux travaux des années 1960. La cloche de 1641 a également été préservée.
La nouvelle église, surmontée d’une charpente en bois lamellé et collé, est alors érigée et ouverte au culte le 10 décembre 1967.

Son style est du plus pur style de la vallée de la Marne, comme on peut le voir dans les communes voisines de Conches-sur-Gondoire, Collégien ou Guermantes.

De 1961 à 1965, les travaux de démolition, puis de reconstruction de l’église de Dampmart, permettent le sauvetage partiel d’un cimetière mérovingien, situé sous l’édifice. Les sépultures se présentent comme des sarcophages de plâtre moulé, décorés sur les panneaux de tête et de pied, à l’intérieur et à l’extérieur. De ces sarcophages, souvent pillés, est extrait un mobilier funéraire des VIIe et VIIIe siècles : plaques-boucles, fibules, bagues, épingles et armes.